Plan national et régional d'action Cistude

Axe(s) d'action :

Mise en place du programme : 
2015
Contexte : 

Menant depuis 2000 un programme de réintroduction de la Cistude en Savoie, le CEN Savoie s'est vu confier l'animation du Pan National d'Action sur cette espèce. Outre l'animation du PNA et de son comité de pilotage annuel, plusieurs actions nationales sont sous sa responsabilité, comme :

  • la réalisation d'un web-documentaire sur cette espèce et son PNA ;
  • la réalisation de fiches techniques d'aide à la gestion ;
  • l'élaboration d'une cartographie nationale des sensibilités,
  • le traitement réglementaire de la Tortue de Floride.

 
Aujourd'hui le réseau national est solide, avec pour rapport d'activité annuel la "Lettre du groupe cistude", sous l'égide de la commission conservation de la Société Herpétologique de France ; tous les deux ans se tiennent les journées techniques cistudes. Le PRA initié en 2013 a lancé l'organisation du programme d'inventaire de terrain dans quatre départements de Rhône-Alpes, et expérimenté une première saison de tir des tortues de Floride dans le cadre d'un arrêté préfectoral "expérimental". La cistude s'étend sur le site Lac du Bourget / haut-Rhône avec un troisième noyau, et s'expose de plus en plus aux activités humaines notamment la pêche.

Partenaires financiers : 

Contenu / Actions : 

En 2015, les actions conduites ont été les suivantes :

  • mise en ligne et valorisation du web-documentaire ;
  • précision de la répartition de l'espèce en Rhône-Alpes : conclusion sur la stratégie de prospection ADNe / terrain en vue de l'élaboration de la carte des sensibilités ;
  • contribution aux Journées Techniques cistudes nationales ;
  • poursuite d'activités de sensibilisation des acteurs locaux sur la cistude et la tortue de Floride ;
  • confortement de noyaux de populations existant autour du Lac du Bourget par un nouveau lâché ; suivi par radiopistage.
  • entretien des milieux aquatiques : l'évitement de la fermeture par la roselière et l'entretien de solariums est l'essentiel de l'activité, essentiellement sur l'étang des Aigrettes et l'enclos de vision.
  • entretien des milieux terrestres : seules les dunes de pontes de l'espace protégé du sud du lac du Bourget et de Portout (Chautagne) sont spécifiquement fléchées « cistudes », mais l'ensemble des opérations de fauche / pâturage des milieux terrestres contribue à offrir à l'espèce les sites de reproductions suffisamment diversifiés et dispersés pour assurer une reproduction favorable.
  • entretien des connexions : le « tortuduc » (800 mètres linéaire de murette béton guidant les animaux sous la RD 2011 vers les milieux aquatiques du bras de décharge de la Leysse) demande un entretien assez soutenu (débroussaillage deux fois par an afin d'éviter que les ronces ne le rendent franchissable).

 

Référent(s) : 
André Miquet