Appui à l'émergence d'un contrat vert et bleu sur la zone prioritaire SRCE du bassin versant du Lac du Bourget

Axe(s) d'action :

Mise en place du programme : 
2017
Contexte : 

Le Bassin versant du Lac du Bourget a fait l'objet de deux contractualisations successives sous forme de contrats de bassin versant. La dernière contractualisation, initiée en 2012, s'achèvera en 2017. Celle-ci aura notamment permis d'engager différentes actions sur les milieux humides et aquatiques, à travers :
- la mise en place de deux plans d'actions en faveur des zones humides ;
- le financement d'actions de restauration de milieux (ex : Terre-Nue) ;
- le financement de l'entretien de milieux humides ;
- le financement de l'entretien des roselières aquatiques ;
- le déploiement d'indicateurs de suivi de l'état des zones humides (RhoMeO) ;
 
Néanmoins, cette contractualisation sur la thématique de l'eau n'aura pas permis d'intégrer des actions en faveurs de milieux patrimoniaux plus secs (forêts ; pelouses sèches) ou des corridors écologiques.
 
La nouvelle contractualisation proposée par la Région, le contrat vert et bleu, intègre l'ensemble des thématiques liées à l'eau et la biodiversité, sous un angle patrimonial comme fonctionnel. Le Bassin versant du Lac du Bourget a été identifié comme un secteur prioritaire pour la mise en œuvre d'une telle contractualisation.

Partenaires du programme : 

La Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Conseil Départemental de la Savoie ont confié la coordination de ce travail au Conservatoire d'espaces naturels de Savoie.

 

 

Contenu / Actions : 

A l'instar de ce qui a été réalisé en 2015-2016 sur les territoires de cœur de Savoie et de la Tarentaise, le CEN Savoie accompagnera les acteurs concernés (Chambéy métropole, Grand Lac, CISALB) dans la compréhension, l'appropriation et l'éventuelle décision du portage d'un contrat vert et bleu.
 
Cette action d'accompagnement à l'émergence de projet comportera :
 
- l'explication sur l'opportunité et le fonctionnement du Contrat vert-et bleu ;
- la participation à la définition des enjeux, objectifs et actions prioritaires dans ce cadre (corridors concernés ; réservoirs de biodiversité prioritaires) ;
- un appui à la pré-structuration en grands volets (foncier, restauration de milieux, infrastructures, sensibilisation, agro-environnement, études,...) ;
- l'intégration des actions environnementales "cours d'eau" ;
- l'élaboration d'un cahier des charges en vue du lancement d'une étude préalable ;