Suivis scientifiques sur zones humides de Savoie

Axe(s) d'action :

Mise en place du programme : 
2018
Contexte : 

Le CEN Savoie intervient sur 71 zones humides de Savoie. Apres l’obtention d'une maitrise foncière suffisante, le CEN s'engage pour la restauration des sites dégradés puis leur entretien, que ce soit en régie ou en conventionnement avec le monde agricole. Les interventions de restauration portent sur le contrôle des niveaux de nappes, la restauration des roselières et des tourbières, la recréation de prairies humides, la réouverture et l'entretien des milieux et la création de mares.
 
L'entretien passe par la fauche, le pâturage, le broyage, la maintenance des petits ouvrages hydrauliques et la lutte contre les espèces invasives.  Ces zones humides sont principalement dans les territoires du Lac du Bourget et de ses montagnes, de Chambéry, de la Combe de Savoie et de la vallée de la Tarentaise. En tout, le CEN intervient en restauration ou en gestion sur une trentaine de sites chaque année. Chaque chantier de restauration des milieux fait l'objet d'un suivi périodique des habitats, de la flore et de la faune.
 
Depuis  2011 une évaluation du bon état de conservation de ces zones humides est engagée par le CEN Savoie selon les protocoles de la boite à outils RhoMeO. Ces suivis sont réalisés sur un pas de temps de cinq ans.  De 2010 à 2017, 40 sites ont fait l'objet d'une évaluation par la BAO RhoMeO. En 2018 il est proposé de suivre 6 nouveaux sites et de passer une deuxième fois sur un des sites évalué depuis plus de 5 ans.

Partenaires financiers : 

La Région Auvergne-Rhône-Alpes, l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse et  le Conseil Départemental de la Savoie ont confié la coordination de ce travail au Conservatoire d'espaces naturels de Savoie.

 

 

Contenu / Actions : 

En 2018, cette action consistera à :  
 
- Poursuivre la mise en œuvre de l'évaluation de l'état de conservation des zones humides selon les protocoles de la boite à outils RHOMEO sur des sites  non encore évalués :  Marais de Bange, Marais du Truison, Marais des Îles et de la Bettaz, Marais de la Deisse, Plaine alluviale des Hurtières, et de réévaluer le Marais de la Gare à Lépin le lac.
- Le suivi du chantier de restauration du marais de Nécuidet se fera selon le protocole placettes flore instauré en 2010.
 
Les protocoles concerneront les odonates, les amphibiens, la flore et la pédologie. Chacun de ces protocoles nécessitera de 1 à 3 passages par site en 2018. Il est prévu une journée par protocole et par site pour renseigner la base de données. L'interprétation des résultats est ensuite automatisé par un outils d'analyse intégré à la base de données RHOMEO.
 
 
 

Référent(s) : 
Philippe Freydier