Gestion de 6 ensembles de roselières du lac

Axe(s) d'action :

Mise en place du programme : 
2017
Contexte : 

Depuis 1980, le niveau du lac du Bourget est régulé par le barrage de Savières avec une consigne d’exploitation comprenant deux niveaux planchers : 231,20 et 231,50.
 
Ainsi, le lac ne descend plus sous la cote 231,20 (contre 80 jours / an avant 1980), ce qui a pour effet une absence de développement horizontal et une perte de germination pour les roselières.
Par ailleurs, le niveau d’eau se situe dans la tranche [231,20 - 232,00] près de 330 jours / an (contre seulement 180 jours / an avant 1980), ce qui a pour conséquence de concentrer les effets de houle et des flottants sur une même ligne de front exposant ainsi :

  •  les sédiments supports des roselières à davantage d’érosion (fragilisation par le bas),
  •  les roseaux à des cisaillements de tiges par accumulation de flottants (fragilisation par le haut).

Dans le cadre du précédent contrat, 3 ensembles de roselières ont été restaurés en les protégeant des effets de la houle (barrage), en engraissant les berges (apport de matériaux gravelo-terreux) et en replantant des roseaux.
Ces actions ont permis de stabiliser les surfaces de roselières aquatiques autour du lac du Bourget.

Partenaires financiers : 

 

 

<

 

Contenu / Actions : 

La programmation vise à assurer l’entretien de 6 roselières :
  - Baie de Portout (Conjux)
  - Baie de Grésine (Brison-Saint-Innocent)
  - Baie de Quissart (Brison-Saint-Innocent)
  - Baie de Mémard (Aix-les-Bains)
  - Rive du Poête (Tresserve)
  - Sud du Lac - Les Mottets (Le Bourget-du-Lac, Viviers-du-Lac)
 
Travaux prévus :
  - Fauche ou broyage avec ou sans exportation selon les secteurs
  - Gestion des invasives
  - Enlèvement des gros flottants et déchet

Référent(s) : 
Marc Pienne