Les suivis scientifiques

Axe(s) d'action :

Mise en place du programme : 
2006
Contexte : 

Tous les sites du CEN Savoie font l’objet d'un inventaire initial au moment de leur mise en gestion. Il comporte une cartographie des habitats,  la liste des espèces floristiques présentes et selon les enjeux pressentis, des inventaires faunistiques : oiseaux, insectes, reptiles et amphibiens principalement. Ce bilan écologique sert d'assise à la rédaction du plan de gestion. Les suivis prennent le relais pour guider la gestion courante du site et rendre compte régulièrement de l’état de conservation des habitats et des populations d’espèces rares.

On définit un suivi par :
- son objectif (évaluation de l’état de conservation d’un habitat, aire de présence d’une plante, effectifs d’une espèce),
- un objet suivi ou indicateur (habitats, espèce, groupe d’espèce),
- un protocole (Relevé floristique, Transect papillons, Ecoute nocturne,…).

On distingue trois types de suivis :
- les inventaires initiaux : Réalisés à un pas de six ans, ils rendent compte du maintien voir de la restauration des habitats et des populations d’espèces patrimoniales. Un effort particulier est porté sur la flore protégée des zones humides qui est cartographiée par carroyage.
- les suivis de surveillance : Ils sont déclenchés lorsque des problèmes de conservation sont identifiés, soit sur un habitat prioritaire, soit sur une espèce patrimoniale. L’effort est porté depuis 1999 sur les papillons patrimoniaux et sur quelques plantes rares présentes en Savoie que sur les sites du CEN Savoie : liparis de Loisel, spirante d’été, violette élevée, orchis punaise.
- les suivis spécifiques : ils sont destinés à valider des hypothèses de gestion. Les principaux consistent à suivre l’évolution des habitats après de travaux de restauration  hydraulique ou à évaluer l’efficacité de méthodes de gestion comme les nouvelles techniques d’élimination de la bourdaine. Entre dans ce cadre, la mise au point de nouveaux protocoles de suivis dont le Projet RhoMéO.

La stratégie mise en place vise donc à obtenir le seuil minimum de connaissances de chaque site nécessaire aux choix de conservation et de gestion et de mettre en cohérence les différents suivis réalisés (unité des méthodes, complémentarités des suivis). 2006 a été l'année de mise à plat de la stratégie de suivi pour l'ensemble des sites du conservatoire. L’organisation des suivis, la saisie des données et leur interprétation se font grâce à l’utilisation de bases de données dédiées.

Contenu / Actions : 

Les suivis en cours sont les suivants :
- Inventaire de la flore supérieure,
- Cartographie des plantes patrimoniales par carroyage,
- Suivi de l’aire de présence des plantes à forte valeur patrimoniale, liparis, spiranthe…,
- Qualification Corine et cartographie pour les habitats naturels,
- Suivi messicoles,
- Inventaire des rhopalocères et suivi annuel de surveillance de cinq espèces patrimoniales de zones humides,
- Inventaire des hétérocères,
- Inventaire des odonates,
- Inventaire des orthoptères,
- Inventaire des amphibiens,
- Inventaire des reptiles,
- Inventaire des oiseaux,
- Inventaire des mousses,
- Inventaires malacologiques,
- Suivi de l’évolution de la végétation des marais et tourbière réhabilités,
- Suivi des pelouses sèches réhabilitées,
- Suivi des amphibiens, des odonates et de la flore selon les protocoles de la BAO RhoMéO pour le suivi des zones humides,
- Suivi pédologique et piézométrique selon les protocoles de la BAO RhoMéO pour le suivi des zones humides.

Plan de financement : 

FEDER (30%) AERMC (30%) RRA (30%) CG73 (10%)

Référent(s) : 
Philippe Freydier